A qui profite le photovoltaïque ?

Des milliers de particuliers ont été grillés en misant sur l’énergie photovoltaïque. Les plus riches  y ont perdu des sommes astronomiques. D’autres, plus modestes, ont vu fondre leurs économies.

A qui profite le photovoltaïque ?Leurs malheurs remontent au Grenelle de l’environnement, lancé en 2007 par et . Pour aider au développement du photovoltaïque, la loi issue de la grand-messe écolo prévoit alors des crédits d’impôt pour ceux qui investissent dans la filière photovoltaïque, tandis qu’ est obligée de racheter l’électricité ainsi produite au prix prohibitif de 50 centimes le kilowattheure. Outre-mer, le placement est encore plus avantageux. Dopé par les dispositifs Girardin, il permet d’économiser sur sa feuille d’impôts, une somme supérieure à l’investissement consenti ! Mais, à partir de 2010, le temps se gâte. Le solaire est devenu si attractif pour les investisseurs qu’il coûte une fortune à EDF, sans parler des pertes d’ordre fiscal. Le gouvernement commande alors un rapport opportun à l’ Inspection des finances.

Conclusion au lance-flammes: le photovoltaïque coûte 800 millions d’euros par an à la balance commerciale ( les panneaux solaires proviennent principalement de Chine). Le kilowattheure est acheté en France beaucoup plus cher qu’à l’étranger. Son  impact écologique est faible. Aussitôt, une baisse des tarifs EDF est programmée. Résultat: le solaire rapporte aujourd’hui de 2 à 3 fois moins qu’il y a 5 ans ! Coup de frein supplémentaire, un moratoire de plusieurs mois est décrété sur les nouveaux projets.

Ces mesures entraînent des faillites et, selon Les Echos ( mars 2011), la suppression de milliers d’emplois. Outre-mer, après le dépôt de bilan de plusieurs centrales solaires, les banques se retournent vers les particuliers qui les avaient financées en espérant alléger leurs impôts.

A la Martinique, certaines installations n’ont pas été achevées. Du coup, le fisc a imposé un redressement aux investisseurs qui avaient bénéficié, par anticipation, du dispositif Girardin. A La Réunion, plusieurs milliers de contribuables sont soumis à la double peine: remboursement des crédits à la place des exploitants insolvables et dressements salés, car les centrales, bien que sur pied, n’ont été raccordées au réseau qu’au début de 2011. Trop tard pour bénéficier des avantages fiscaux promis en 2010 !

La dégringolade de la filière solaire n’est pas terminée. En 2012, le nombre d’installations de panneaux en France a chuté de 40% par rapport à 2011, et 2013 s’annonce pire. Le marché photovoltaïque s’effondre partout. Après les plus grandes entreprises allemandes, leaders en Europe, c’est le numéro 1 mondial, le chinois Suntec, qui vient de succomber.

Seuls quelques grands groupes français s’accrochent encore au photovoltaïque, tels EDF, Areva ou Total, qui vient de participer à la création de la plus grande centrale du monde à Abu Dhabi. Deux rois du nucléaire et un pétrolier: rien que d’authentiques écolos.

source: le canard enchainé

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes : , ,

1 Commentaire sur “A qui profite le photovoltaïque ?”

  1. Bonjour,
    Certes derrière les systèmes d’économie d’énergie se cache toujours un marché florissant pour les industriels. Mais en général, le photovoltaique profite le plus à l’énvironnement