Carte de la désindustrialisation de la France

carte de la desindustrialisation de la franceVoici la carte de la désindustrialisation de la France publiée par Trendeo.

Les données recueillies par Trendeo concernent 60 à 70% de l’ensemble des cas.

Cette carte de la désindustrialisation de la France concerne les emplois de production industrielle. Les 95 000 emplois détruits se répartissent de manière inégale sur toute la France.

 

 

 

pas de données disponibles
plus de 100 emplois créés
entre 1 et 100 emplois créés
entre 1 et 100 emplois détruits
entre 100 et 500 emplois détruits
entre 500 et 1000 emplois détruits
entre 1000 et 1500 emplois détruits
plus de 1500 emplois détruits

Partagez:

2 Commentaires sur “Carte de la désindustrialisation de la France”

  1. Satelmarc dit :

    Et ce n’est pas fini avec les prochaines mesures qui nous arrivent ! Depuis début 2010 : déjà 130 nouvelles lois, ont déjà augmenté la fiscalité ! !
    Extrait de Liberty Blog : http://marco44.over-blog.com
    Et victimes de la désinformation, 2 Français sur 3 y sont favorables !
    Il faudrait cesser de faire croire que seules les augmentations de taxes et d’impôts de toutes sortes sauveront notre pays !
    Toute augmentation d’impôts ou de taxes sont autant d’attaques à l’économie de notre pays qui est déjà bien mal depuis longtemps.
    Chaque hausse de taxes, génère forcément des ralentissements de consommation et donc du chômage ! Concernant la sécurité sociale de notre pays, il faudrait commencer par faire le grand ménage et de remettre tout à plat pour trouver des milliards d’économies.
    Premier point : Quand on apprends que certains médicaments vendus 34€ chez nous peuvent couter jusqu’à 10 fois moins chers chez nos voisins ! On se demande bien quels sont les incapables qui dirigent nos organismes sociaux où quelles sont les magouilles et l’énorme corruption qui permet de tels abus sur l’argent public !
    Second point important la simplification et la rationalisation : Quand on voit la complexité des services, par départements, par statut sociale (entre RSI, CRAM, statuts étudiants, etc – – )
    Troisième point : l’égalité de traitement et de cotisation pour tous : secteurs privé et public. L’égalité encore pour les jours de carences des arrêts de travail : 5 jours pour tous.
    Quatrième : La chasse au fraudeurs qui on le sait représentent jusqu’à 25 % des dépenses des caisses sociales et familiales.
    Cinquième : Le versement des allocs à ceux qui en ont réellement besoin, sous conditions de ressources et avec des plafonds maxi (à 4 enfants par exemples, en Tunisie je crois que c’est 3 ) pour éviter les abus du style 16 enfants avec 2 femmes et près de 9000 € d’allocations mensuelles !
    Quand ce grand ménage sera terminé, je pense que l’équilibre des nos caisses sociales, sera rétabli.
    Et après tout ça si le gouvernement pouvait se mettre à faire de réelles économies de fonctionnement, ce serait magnifique ! !
    – En reduisant de 10 à 12 % le traitement de tous les hauts fonctionnaires et tous les élus de l’assemblée et du Sénat.
    – En réduisant d’un tiers le nombre d’employés à l’Elysée et le budget global.
    – En réduisant d’un tiers le nombre d’élus en France (601000 c’est du n’importe quoi)
    – En centralisant comme en Suède toutes les cuisines des Ministères à un seul endroit.
    – En ne remboursant les frais des Ministres, Députés et Sénateurs que sur présentations de justificatifs.
    – En supprimant toutes les subventions aux syndicat et aux partis politiques qui logiquement devraient « vivre » sur les cotisations des adhérents (vivre ou mourir, ça ferait du ménage)
    – En baissant l’impôt société à 25 % uniquement sous réserve qu’au moins 5 % des bénéfices soient distribués aux salariés et qu’au moins 5% soient consacrés aux investissements.
    Etc – – – Voilà quelque unes des mesures qui redonneraient un peu de moral aux Français, qui verraient concrètement, que dans les difficultés du pays, tout le monde participe.
    Ces mesures auraient aussi la faculté d’inverser le moteur de la « machine à perdre » que Mr Sarkozy dirige avec tant d’ardeur dans le mur – – – –

  2. Tom de Vendée dit :

    « Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne. Vous ne pouvez pas donner la force au faible en affaiblissant le fort. Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l’employeur. Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes. Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche. Vous ne pouvez pas pas éviter les soucis en dépensant davantage que le gain. Vous ne pouvez pas forger le caractère et le courage en décourageant l’initiative et l’indépendance. Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant pour eux ce qu’ils pourraient et devraient faire eux-mêmes. »
    Abraham Lincoln
    Déclaration au congrès en 1860.