Christian Eckert et les prévisions du gouvernement

Christian Ecker, rapporteur PS de la commission des Finances à l’ Assemblée, s’est laissé aller à « parler vrai », dans une interview aux « Echos » curieusement passée inaperçue.

Christian Eckert et les prévisions du gouvernementLe français ? « Si la croissance n’est pas aussi élevée qu’attendu ( +0,8%, selon le gouvernement), il sera difficile de réaliser l’objectif de 3%. » Un joli aveu alors que le ministre de l’ Economie, Pierre Moscovici, n’a cessé de répéter, la semaine dernière encore, que l’objectif de 3% serait bel et bien tenu.

Le crédit d’impôt compétitivité, qui a coûté 20 milliards d’euros au Trésor Public ? Christian Eckert détaille les secteurs qui vont en profiter le plus: « La grande distribution ( connue pour ses salaires particulièrement bas) gagne ainsi 3 milliards d’euros avec le crédit d’impôt ne perd quasiment rien avec les hausses de TVA, toujours répercutées sur les consommateurs. Le secteur de l’ hôtellerie-restauration est lui aussi gagnant. Il empoche 1 milliard avec le crédit d’impôt et perd 750 millions sur la TVA. » Ainsi, ce sont bien les consommateurs qui vont partager une bonne part de la douloureuse en faveur de secteurs économiques qui, contrairement à l’industrie, ne subissent aucune concurrence étrangère.

Les hausses de TVA prévues ? Elles risquent, selon Christian Eckert, de ne pas être suffisantes pour financer la facture totale du crédit d’ impôt compétitivité. Et, là encore, Eckert propose une solution: « Je ne suis pas opposé à un relèvement supplémentaire du taux normal, qui va déjà passer de 19,6% à 20% et pourrait augmenter un peu plus (…). On pourrait aussi revoir le dosage entre la fiscalité verte et la TVA pour financer le crédit d’impôt, en augmentant la part de fiscalité écologique à un peu plus de 3 milliards. Vu les montants en jeu, il me semble que le levier principal repose sur une taxation des carburants, avec notamment le gazole. »

C’est vrai que les impôts et les taxes sur l’essence et le diesel sont tellement faibles ( voir Prix de l’ essence en forte hausse) que les automobilistes et les routiers seront ravis d’ouvrir un peu plus leur porte-monnaie…

source: le canard enchainé

Partagez:

Voir aussi

Les commentaires sont fermés.