Combien coûte la réinsertion des jeunes ?

Le ministère de la Défense n’a pas attendu Ségolène Royal pour réinsérer les jeunes en grande difficulté, et la réinsertion des jeunes par l’armée coûte cher aux contribuables.

Coût de la réinsertion des jeunesDécouvrant à l’occasion des journées Défense et citoyenneté, que dans chaque classe d’âge de  800 000 individus quelque 60 000 pékins des 2 sexes ne possédaient ni qualification ni diplôme, les képis se sont mis en tête de les réinsérer dans la société, alors qu’ un millier de dispositifs sont déjà chargés de cette mission.

En 2005, l’ objectif de l’ armée visait la réinsertion de 20 000 jeunes, pour un coût de 200 millions d’euros par an.

L’ armée a depuis révisé ses ambitions à la baisse : en 2010, elle s’est contentée de tenir 2370 volontaires pour l’insertion sous l’uniforme, dans les 20 centres de son Etablissement public d’insertion de la Défense ( Epide). A l’issue de quoi 1104 jeunes ont trouvé un job, pour la plupart ( 34%) dans l’armée, la police ou la sécurité privée.

Compte tenu d’un budget de 85 millions d’euros, une réinsertion d’un jeune réussie par l’ Epide coûte 76 992 euros.

source: Capital

Partagez:

1 Commentaire sur “Combien coûte la réinsertion des jeunes ?”

  1. jhon dit :

    Quelle utopie, vouloir insérer des jeunes qui ne veulent pas s’insérer à quoi cela rime t’ il, une grande partie sont des descendants d’immigrés qui n’ont qu’une idée s’emparer de ce pays ce qu’ils sont déjà en train de faire, alors quand à les mettre dans le rail, faudrait peut être arrêter de rêver, et apporter plus d’attention aux jeunes français de souches qui veulent s’en sortir et arriver à quelque chose en leur donnant les moyens et en les aidant un max.
    Pour le reste de ceux qui ne veulent rien faire, il y’aurai bien d’autres solutions mais non exposable la dessus.
    Commençons par aider les notre en leur permettant d’avoir une scolarité normale et non affaiblie pour que la diversité puisse suivre, notre pays à déjà un genou par terre, n’y mettons pas le 2eme.
    Notre avenir sera fait de nos jeunes français instruits et ne demandant qu’à travailler, j’ai confiance dans la jeunesse française de ce pays, alors aidons là….