Coût de la fraude à l’ assurance-chômage

La fraude a l’ assurance- pourrait être réduite de moitié, permettant ainsi à l’ Etat d’ économiser 1 milliard d’euros par an.

fraude à l' assurance-chômage La fraude à l’ assurance-chômage atteindrait 2 milliards d’euros par an en France, pour 30 milliards de prestations versées, selon la Cour des comptes.

La fraude à l’ assurance-chômage viendrait pour moitié d’ employeurs indélicats ( cotisations Urssaf éludées, travail dissimulé) et pour l’autre du versement d’ -chômage indues. La Cour des comptes estime possible de diviser par 2 le montant de la fraude à l’ assurance-chômage en durcissant les sanctions et en simplifiant les procédures de contrôle pour en renforcer l’ efficacité.

La réduction de moitié de la fraude à l’ assurance-chômage semble possible, à en juger par les progrès de la Sécu, qui a détecté 458 millions d’euros fraudés en 2010 ( cotisations et prestations maladie ou familiales), soit 19% de mieux que l’année précédente et 2 fois plus qu’en 2006.

source: Capital

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes : ,

3 Commentaires sur “Coût de la fraude à l’ assurance-chômage”

  1. Gnommy dit :

    Oué, quid des 40 Milliards de fraude aux cotisations patronales ?

    Nan, je dis ça je dis pas rien, entre les ‘ fraudes ‘ sociales à la sécu et les fraudes sociales à l’assurance chômage, on est très très très très loin du montant de la fraude patronale aux cotisations patronales, non ?

    Ah ben oui, mais que voulez-vous, quand il faut stigmatiser, il faut que cela monte les Français les uns contre les autres, sinon, comment voudriez-vous qu’ils puissent ‘ éviter ‘ au patronat de payer ce qu’ils doivent ?

    Vous avez compris ?

    L’ensemble des ‘ fraudes ‘ aux prestations sociales des particuliers ne représente même pas 1/10 ème de la fraude patronale, mais c’est rour de même celles que l’on vous jette en pâture pour ne pas avoir à parler de l’autre fraude, oh combien plus importante, mais dont il ne faut pas parler… chuuuut….

    • Krasno dit :

      Je vous approuve car la fraude aux cotisations patronales n’est pas dénoncée mais cela ne permet pas d’excuser voire approuver les autres fraudes à l’assurance-maladie ou au chômage et un voleur est un voleur et comme dit le proverbe : « Qui vole un oeuf vole un boeuf ». Nous connaissons tous dans nos quartiers des gens qui passent leur temps au bistrot ou à rouler dans de superbes bagnoles tout en étant chômeur, d’autres plus sérieux travaillent au noir et ne payent pas d’impôts (comme leurs patrons). Enfin ,il y a les idiots comme moi qui travaillent et qui après avoir payé des impôts doivent vivoter. Il y a des pays où cela n’était pas possible comme en URSS où j’ai vécu, où il n’y avait pas de patrons voyous et où tout le monde était déclaré ipso facto dans la mesure où le travail était obligatoire sous peine de 2 ans de camp de travail pour parasitisme social.