Détournements de fonds de Santini et Pasqua

Le procès d’ André Santini et Charles Pasqua pour détournements de fonds, dans le cadre de l’affaire de la Fondation Hamon, débute aujourd’hui à Versailles.

Santini Pasqua detournements de fondsSantini et Pasqua comparaissent aujourd’hui détournement de fonds dans le cadre du procès de la Fondation Hamon. Le collectionneur Jean Hamon avait signé en 2001 un contrat avec le syndicat mixte de l’île Saint-Germain et lui avait fait don de 197 œuvres d’art contemporain. Le syndicat mixte était composé de la ville d’Issy-les-Moulineaux, administrée par André Santini, et du conseil général, présidé par Charles Pasqua.

En échange des oeuvres cédées par Jean Hamon, le syndicat mixte avait créé une fondation d’art contemporain portant son nom sur l’île Saint-Germain. Mais le recours d’une association sur le permis de construire avait entrainé l’annulation du projet. Au total, 7 millions d’euros avaient été gaspillés pour du vent dans cette affaire. En 2003, le comptable de Jean Hamon avait dénoncé les abus de biens sociaux de son patron, dont l’entreprise émettait de fausses factures au syndicat mixte.

Pasqua et Santini devront donc s’expliquer sur environ 750 000 euros de factures indues payées aux sociétés de Jean Hamon.

S’ils sont jugés coupables de détournements de fonds, Santini et Pasqua risquent 10 ans d’emprisonnement et 150000 euros d’amende.

source: le parisien

Partagez:

Les commentaires sont fermés.