Et la dépense publique continue

Avec la crise, le gouvernement ne cesse de ponctionner les contribuables de toute part, et pourtant, les dépenses publiques ne ralentissent toujours pas.

réduction de la dépense publiqueLes mesures de rigueur imposées par la gouvernement pour réduire le public devaient s’accompagner d’une réduction des dépenses publiques. Or, d’après la Cour des comptes, les dépenses publiques n’ont toujours pas été revues à la baisse.

D’après la Cour des comptes, certains efforts ont été réalisés pour réduire le déficit public en 2011, avec une certaine maîtrise de dépenses. La Cour estime que le déficit public devrait redescendre sous les 5,5% du PIB comme l’espérait le gouvernement.

Mais la Cour des comptes estime également que  l’effort structurel prévu pour 2012, plus important ( 1,25 point de PIB après 0,5 point en 2011, hors effet du plan de relance), nécessite un ralentissement des dépenses publiques qui n’est pas totalement acquis.

La Cour des comptes préconise une réduction de 15 milliards d’euros des , et de 10 milliards d’euros des niches sociales.

L’objectif de ramener en 2013 le déficit à 3% du PIB pourrait être « encore plus difficile à atteindre car la programmation repose sur un cumul d’hypothèses favorables« , alerte la Cour des comptes, qui estime nécessaire de « fiabiliser » les engagements de la France. C’est à cette condition que le déficit pourra repasser sous le seuil de 2,5% -celui qui permet à la dette de commencer à décroître. Ce que nos voisins allemands ont déjà réussi à faire, en réduisant leur déficit à 1% du PIB l’an dernier.

source: le Figaro

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes : , ,

2 Commentaires sur “Et la dépense publique continue”

  1. atila2 dit :

    Il est inutile d’esperer quoi que ce soit avec ce gouvernement, qui a les poches percées.
    Le deficit va continuer, quand aux niches fiscales données aux plus riches, pas question d’y toucher.
    Un 2 ème mandat de ce clown amènerait le pays a la ruine totale.

  2. Satelmarc dit :

    L’état continue à dépenser 22 % de plus qu’il ne gagne ! – – –
    NON NON rien a changé ! Tout tout a continué !
    Vous connaissez la chanson ?
    Comment voulez vous que ça dure ?
    Malgré les rappels à l’ordre de la Cour des comptes, malgré les enseignements donné par la crise Européenne, rien ne change en notre pays, si ce n’est un déficit de 80 milliards au lieu de 90 en 2011 et 149 en 2010 – – –

    Mais comme nous sommes déjà à 1735 milliards de dettes, nous serons à plus de 1820 en fin d’année, et l’explosion en vol ne sera surement pas loin – – – –