Evolution des dépenses publiques depuis 2006

Voici l’ évolution des publiques en France depuis 2006.

En pourcentage du PIB, les dépenses publiques sont restées en 2010 quasiment au même niveau qu’en 2009, lui-même beaucoup plus élevé qu’en 2008. Les recettes publiques se sont accrues de 0,3 point de PIB, ce qui explique l’essentiel de l’amélioration du solde public, et les seuls prélèvements obligatoires de 0,5 point.

évolution des dépenses publiques depuis 2006

Les dépenses publiques ont augmenté de 2,1 % en valeur en 2010. La progression du PIB nominal n’ayant été qu’un peu plus forte (2,3 %), le rapport des dépenses publiques au PIB n’a que très légèrement baissé. En volume, la des dépenses publiques a été de 0,6 %.

La baisse du coût des mesures de relance a réduit les dépenses publiques de 0,3 %, mais la hausse des indemnités de les a augmentées de presque autant. Des livraisons exceptionnelles de matériels militaires ont accru les dépenses publiques de 0,4 %, mais la chute de 7,8 % en valeur de l’investissement public civil – elle aussi exceptionnelle – les a réduites de 0,5 %.

Les investissements d’avenir n’ont eu presque aucun impact sur les dépenses publiques en comptabilité nationale en 2010. La croissance de 0,6 % en volume des dépenses publiques a donc tenu quasi exclusivement aux dépenses de fonctionnement. Elle marque une nette inflexion par rapport à leur croissance tendancielle de 2,4 % par an constatée sur les années 1999 à 2009. Cette inflexion n’a cependant pas suffi pour réduire significativement le poids des dépenses publiques.

En valeur, les dépenses des administrations publiques locales ont diminué en 2010 (- 0,4 %). Leurs investissements ont notamment chuté de 6,9 %, après une baisse de 1,3 % en 2009. L’ampleur plus modérée de leur repli en 2009 avait sans doute tenu pour partie aux mesures prises par l’Etat pour les soutenir (remboursement anticipé de la TVA), mais il est difficile d’estimer l’impact de ces mesures en 2009 (maintien de certains investissements) et leur contrecoup en 2010 (accentuation de la baisse).

Les dépenses de fonctionnement des collectivités territoriales ont, elles aussi, fortement ralenti : + 1,6 % en 2010 contre + 5,5 % en 2009. En volume, les dépenses publiques locales ont diminué de 1,9 % en 2010, alors qu’elles avaient augmenté de 3,6 % par an sur la période 1999-2009 (hors dépenses transférées par l’Etat). Si les dépenses locales avaient augmenté à leur rythme antérieur, le total des dépenses publiques aurait alors crû de 1,8 %, au lieu de 0,6 %, en 2010. Les deux tiers du ralentissement des dépenses publiques par rapport à leur tendance passée (2,4 %) sont donc imputables aux collectivités locales, notamment à la baisse de leurs investissements.

source: Rapport des finances publiques 2010 de la

Partagez:

Voir aussi

Les commentaires sont fermés.