Exil fiscal d’ Arthur

Nouvelle personnalité à ajouter à la liste des exilés fiscaux, Arthur a décidé de transférer le siège social de sa société au Luxembourg.

Arthur exil fiscalArthur, l’animateur-producteur emblématique de TF1, a fait transférer au Luxembourg le siège social de sa société Arthur World Participation Group (AWPG) début 2013. La société AWPG possède un capital de 52 millions d’euros.

L’ exil fiscal de Bernard Arnault ( voir Exil fiscal de Bernard Arnault) a donc donné des idées à Arthur. Arthur avait créé sa société AWPG en 2006 après avoir revendu ses parts dans Endemol France.

L’entreprise française a donc été fermée et une société du même nom a été ouverte au Luxembourg. Cette nouvelle société a ensuite créé une succursale en France.

Les activités françaises de la société d’ Arthur restent donc soumises à l’impôt français, mais le statut de holding luxembourgeois permet désormais à Arthur de réduire son imposition globale, notamment grâce un plus faible impôt sur les sociétés ( 28,8% au Luxembourg, 33,3% en France). De plus, les filiales de la société d’ Arthur ainsi que sa succursale française feront remonter leurs bénéfices vers le siège social au Luxembourg, évitant ainsi l’impôt français. Enfin, les dividendes perçus au Luxembourg sont exonérés d’impôt, tout comme les plus-values de cessions de filiales ou de titres.

Après l’ exil fiscal d’ Arthur, qui sera le prochain à quitter la France et son ?

source: le Figaro

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes :

1 Commentaire sur “Exil fiscal d’ Arthur”

  1. Pelebois dit :

    il nous fait chier cet Arthur qui est un nul , si il veut s’exiler qu’il le fasse définitivement et qu’on ne lui donne plus de travail !! Il intéresse personne ce gugusse ! circuler il y a rien à voir !