Faut-il imposer les frais de mandat des parlementaires ?

Puisque les et sénateurs ne veulent pas réduire leurs indemnités pour participer à l’ effort de rigueur demandé aux français, ne serait-il pas juste d’ imposer leurs frais de mandat ?

frais de mandat des parlementairesLes frais de mandat des parlementaires sont exonérés d’ impôt. Un député touche 5885 euros de frais de mandat mensuels en plus de leur salaire, et les sénateurs touchent 6209 euros de frais de mandat mensuels en plus de leur salaire.

Les frais de mandat des parlementaires couvrent les frais de représentation des élus mais ne font l’objet d’aucun contrôle et ne sont pas imposés.

80 % des parlementaires cumulent les mandats et donc les avantages liés à chaque fonction. Les parlementaires, en période de rigueur, se doivent désormais de rendre des comptes aux contribuables sur l’ argent public qu’ils dépensaient jusqu’ici de manière opaque.

Rares sont les députés qui jouent le jeu de la transparence. Les seuls et rares députés permettant aux journalistes l’accès à leurs comptes, comme René Dosière, ne sont évidemment pas des cumulards et profiteurs de la République.

Avec 627 députés et 343 sénateurs, les frais de mandat des parlementaires représentent un coût de 70 millions d’euros par an, distribués sans aucun contrôle, et non imposés. De l’argent public gaspillé dans la nature pour des élus profiteurs.

A l’heure où les français sont soumis à l’ effort de rigueur, il serait donc juste de réfléchir à une imposition des frais de mandat des parlementaires pour une meilleure transparence et un meilleur contrôle des dépenses publiques.

source: agoravox.fr

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes : ,

6 Commentaires sur “Faut-il imposer les frais de mandat des parlementaires ?”

  1. lot dit :

    Et si nous etions tous egaux face a l’impot!
    Un rapide calcul sur les chiffres de cet article. Sans toucher aux versements recus par ces messieurs, les imposer raporterait:
    sur une imposition de base a 14%: 9 776 898 Euros
    plus les prelevements sociaux 13% : 9 078 898 Euros.
    soit un total de…………………………. …18 855 446 euros
    Soit presque le double de ce qu’ils nous demandent.
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

  2. Chnoupi dit :

    Ces affaires sont scandaleuses. De quoi être dégoûté d’aller voter.
    Ils n’ont même pas le courage, la fierté d’accepter une réduction symbolique de leurs revenus.
    Nos ancêtres ont raté la nuit du 4 aout : on devrait refaire une révolte contre ces nantis qui nous gouvernent sans respect aucun !
    HONTE A VOUS !

  3. jhon dit :

    Là je vais essayer de faire court : pour moi à ce jour une solution s’impose à mes yeux pour résoudre la crise = reprendre tous les salaires des élus, pointeuse au sénat comme à l’assemblée, absence décomptée du salaire, et surtout revue à la baisse de tous ces lascars qui n’entrent en politique que pour l’argent, parce que pour les lois merci, les lois pour les autres ça les dérange pas trop, nous dilapidons des sommes colossales dans les salaires d’un nombre de députés presque deux fois supérieurs aux USA, faut le faire et idem pour les sénateurs, ainsi que pour nos très très très chers députés européens qui vont pointer la nuit pour les 289 euros et rentre chez eux tout cela pour un salaire de 15000 euros mensuel en gros, ce qu’un ouvrier ne fait pas en un an, nous sommes encore sous louis 14, là pour le coup je dirai sous le règne de Nikolaï 1er dit le petit nerveux.
    Donc si nous réduisions tous ces salaires faramineux pour les remettre à des niveaux plus réalistes et correspondant au travail accompli, je pense que ce pays irait déjà beaucoup mieux.
    J’ajouterai pour ma part qu’entrer en politique est un peu comme entrer en religion ou dans les ordres, donc un sacerdoce, alors pourquoi pas le salaire inhérent au sacerdoce, non ???
    Ce pays se meurt de tout ce qui est octroyé à une caste au détriment de son peuple écrasé de taxes indues……….
    Pauvre France……………

    • Chnoupi dit :

      + 2 !
      Mais je me demande si sous Louis XIV on ne respectai pas plus le peuple que sous le règne de Prince Nikolaiev-Premier-du-Nom !

    • Gendre dit :

      Jton : Bravo …
      Il y a de très bonnes idées et pas mal d’économies à la clé … Mais il en faudrait beaucoup d’autres pour remettre à flot les finances de la nation. C’ est Jton ou son frère qu’il nous faudrait comme ministre des finances !…

  4. Cyb dit :

    627 députés et 343 sénateurs !!! sans compter les élus municipaux etc etc.

    pour l’exemple :
    Si en France toutes les communes de population comparable disposent d’un nombre égal d’élus municipaux, il en va tout autrement au Canada et aux États-Unis. A partir d’un échantillon de cent villes nord-américaines, l’analyse montre une grande disparité dans la représentation politique : le nombre de conseillers municipaux est le plus souvent faible eu égard à la situation en France et les écarts d’une ville à l’autre sont très importants. Avec respectivement 51 et 50 élus, New York (8,1 millions d’habitants) et Chicago (2,9 millions) réunissent le plus grand nombre de conseillers municipaux aux États-Unis. En Amérique du Nord seule Montréal dépasse ce chiffre en élisant 64 conseillers pour 1,6 millions d’habitants ; Paris en a 163 pour 2,1 millions d’habitants. Dallas et Houston n’ont que 14 élus municipaux, mais la situation la plus extrême revient à Los Angeles qui, avec 15 conseillers pour plus de 4 millions d’habitants, désigne un élu pour représenter 273 000 habitants. Dans 95 % des cas, les villes nord-américaines sont divisées en districts à des fins électorales, mais plus du tiers d’entre elles ont aussi des conseillers élus à l’échelle de l’ensemble de la municipalité.