Fin de la défiscalisation des heures supplémentaires

Les ténors de l’ opposition misent beaucoup sur les protestations qui risquent d’accompagner la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires.

Fin de la défiscalisation des heures supActuellement, 9 millions de salariés profitent de cette défiscalisation des heures sup’, qui leur rapporte en moyenne près de 600 euros par an, soit un demi 13ème mois de . « C’est la mesure que le gouvernement va avoir le plus de mal à faire passer« , pronostique le député centriste Charles de Courson.

Parmi les protestataires potentiels, les 3 millions de salariés des moyennes entreprises ( entre 20 et 100 salariés), qui comptent parmi les moins bien payés. Souvent à peine au dessus du smic. Ces salariés ont souvent conservé un temps de travail de 39 heures, c’est à dire avec 4 heures sup’ obligatoires. Avec la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires, ils risquent de perdre, selon les calculs de Gilles Carrez, le président UMP de la commission des Finances de l’ Assemblée nationale ( commission qui vient d’ailleurs de refuser de fiscaliser l’ IRFM des députés, voir  Les députés refusent de fiscaliser leur IRFM), près de 750 euros par an. Soit 30 fois l’augmentation du smic qui leur a été obligeamment accordée à compter du 1er juillet ( voir Combien coûte la hausse du smic ?).

Quant aux , la défiscalisation des heures sup’ leur permettait de toucher 600 millions de revenus supplémentaires par an. Les enseignants figurent parmi les principaux bénéficiaires. Pour eux, la mesure n’entrera en vigueur que le 1er janvier 2013, et non le 1er septembre 2012, comme pour les salariés du privé. Histoire d’éviter de casser la joyeuse ambiance de la rentrée…

source: le canard enchainé

 

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes : , ,

1 Commentaire sur “Fin de la défiscalisation des heures supplémentaires”

  1. SCANDALEUX dit :

    HONTEUX !!! SCANDALEUX !!!

    DU VOL !!! DU RACKET !!!!

    Je vais perdre des milliers d’euros alors que je suis déjà dans la m…

    Hollande et cie, je vous HAIS. Et le mot est faible.

    Comment osez-vous faire cela aux français ???????

    Vous êtes passés de justesses aux élections, la prochaine fois, la question ne se posera pas avec ce que vous venez de faire !

    JE VOUS HAIS !