L’ Elysée censure un reportage sur Pierre Sarkozy

L’ a fait retirer une partie de l’ émission Complément d’enquête, consacrée au rapatriement de Pierre d’ Ukkraine, et diffusée jeudi sur France 2.

L' Elysée censure un reportage sur Pierre SarkozyL’ émission Complément d’enquête diffusée jeudi dernier sur France 2 avait pour thème la comparaison des trains de vie de la chancellerie allemande, austère, et de l’Elysée, dépensier.

Selon plusieurs sources à France 2, l’émission devait évoquer le rapatriement en avion de la République et aux frais des contribuables de Pierre Sarkozy suite à son intoxication alimentaire en Ukraine ( voir Combien a coûté le rapatriement sanitaire de Pierre Sarkozy ?).

De nombreuses images ainsi que des commentaires de Karl-Heinz Däke, président de la fédération des contribuables en Allemagne, venaient étoffer cette partie du reportage consacré au rapatriement de Pierre Sarkozy aux frais de la République.

La diffusion ou non de ces images était encore en débat au sein de la rédaction de France 2, mais un simple coup de fil de Franck Louvrier a suffit à mettre fin à ces hésitations.

Franck Louvrier, conseiller en communication de Sarkozy, a appelé Benoît Duquesne, concepteur de l’émission, pour faire pression et empêcher la diffusion de ces images dérangeantes pour la campagne de Sarkozy.

Devant témoins, Franck Louvrier aurait rappelé à Duquesne les règles de bonne conduite pendant la campagne présidentielle : on ne charge pas un candidat sans charger l’autre, sous peine d’être puni par le CSA.

Sous la pression de l’ Elysée, Duquesne  a finalement décidé de retirer de l’ émission Complément d’enquête la séquence sur le rapatriement de Pierre Sarkozy d’ Ukraine aux frais des contribuables… Un bel exemple de la République irréprochable de Sarkozy !

source: rue89.com

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes : ,

2 Commentaires sur “L’ Elysée censure un reportage sur Pierre Sarkozy”

  1. CHER dit :

    Trouvez vous normal que l’Etat français paient des sommes faramineuses pour liberer des otages, pour la plupart des journalistes, ces derniers ensuite font paraitre leurs aventures et où va le benefice de ces parutions ? c’est aussi le contribuable qui paie alors où commence et s’arrête l’abus ?

    • xvid27 dit :

      Les journalistes qui se font enlever oeuvrent pour nous informer dans des conditions suffisamment dangereuses pour qu’il leur arrive ce type de mésaventure et font, contrairement à bon nombre de leurs confrères qui opérent dans l’Hexagone, courageusement leur boulot.

      Aussi je trouve cette mise en parallèle suffisamment déplacé mon cher CHER pour vous en faire part.