La Sécu paye pour Sanofi

La Sécu paie cher l’ incompétence de certains de ses agents aux prises avec les maladies professionnelles. Et, à force de dossiers mal ficelés, elle se retrouve souvent obligée de payer elle-même de lourdes indemnisations à la place des patrons. Dans le Val-de-Marne, au 1er rang des entreprises épargnées par l’addition, Sanofi, numéro 1 de l’ industrie pharmaceutique ( 9 milliards de bénéfices en 2010), épinglé moult fois pour avoir exposé ses salariés à l’amiante dans son usine de Vitry.

La Sécu paye pour SanofiDernier exemple, celui d’ Amar Berkane, employé sur le site de Vitry et mort à 63 ans d’un cancer broncho-pulmonaire. Lorsqu’il est tombé malade, emporté en 6 mois par un carcinome, ses proches, épaulés par la CGT, se sont battus pour que son crabe soit reconnu comme maladie professionnelle. Le 15 mars, le tribunal des affaires de leur a donné raison. Mieux, Sanofi a été jugé coupable d’une « faute inexcusable ». Ce qui n’est pas mince: pour que celle-ci soit établie, il fallait en effet que l’employeur ait exposé son salarié à l’amiante, qu’il ne l’ait pas averti des dangers qu’il encourait et qu’il ne l’ait pas donné les moyens de se protéger. Montant de l’indemnisation: 250 000 euros.

Et pourtant cette somme ne sera pas à la charge de l’entreprise. La raison ? Une bête erreur de procédure. Les agents de la Sécu ont envoyé leur courrier à « Sanofi recherche et développement » au lieu de l’adresser à « Sanofi chimie », installés respectivement au 9 et au 13 de la même rue. Ce n’est jamais que la 3ème fois que ces surdoués commettent cette bévue. Et, quand ils ne se trompent pas d’adresse, ils laissent passer les délais…

Entre 2009 et 2012, rien qu’avec Sanofi, le préjudice pour la Caisse primaire d’ assurance-maladie ( CPAM) tourne autour de 800 000 euros, déboursés en lieu et place de l’employeur par la branche « accidents du travail ». Soit le montant des indemnisations plus la pension versée aux malades ou aux veuves, une rente majorée dès lors qu’est reconnue la responsabilité de l’entreprise. Ce qui signifie encore quelques dizaines de milliers d’euros en plus.

La CPAM du Val-de-Marne est restée silencieuse sur l’étrange distraction qui frappe ses agents. Mais plusieurs fois, devant témoins, le patron de l’ Assurance-maladie s’est plaint de cette incompétence, dont Sanofi n’est évidemment pas le seul bénéficiaire et qui coûte à la caisse « plusieurs millions par an ». Il n’ose pas faire le calcul pour la France entière ?

source: le canard enchainé

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes :

1 Commentaire sur “La Sécu paye pour Sanofi”

  1. CarPat dit :

    enfin un article courageux ! une véritable preoccupation ! que les egns se réveillent et se révoltent quopi : il faut écrire à son mairedéputé senateru président et demader des comtpes ! exiger que ça cesse !! bravo à la journaliste !