La taxe Google revient

La taxe Google fait son grand retour chez les députés en mal de nouvelles idées pour taxer toujours plus les français.

Retour de la taxe GoogleAvec le retour de la taxe Google, Philippe Marini, sénateur UMP, voudrait taxer les régies qui commercialisent les espaces publicitaires en tenant compte des seuils pour épargner les petits acteurs.

La taxe Google s’appliquerait à tous les acteurs,  en France et à l’étranger, et porterait soit sur le chiffre d’affaires, soit sur un autre indicateur.

Mais cette taxe Google pose un problème car elle nécessiterait la création d’un « représentant fiscal » dans les entreprises basées à l’étranger, chargé de déclarer et de payer la taxe. La pourrait considérer cette obligation comme une entrave à la liberté de vendre des services dans l’Union.

Cette taxe sur la publicité en ligne touchera Google et Facebook mais pas Amazon ni Apple. Le Conseil nation du numérique voudrait donc forcer ces entreprises à payer l’impôt sur les sociétés. Philippe Marini propose également de leur appliquer les taxes Cosip et la rémunération pour copie privée.

Avec le retour de la taxe Google, la multiplication des taxes continue encore et toujours…

source: lexpansion.lexpress.fr

 

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes : , ,

1 Commentaire sur “La taxe Google revient”

  1. TRIVIDIC dit :

    Peut-être, voire assurément, ces guignols de politiques français à nos gouvernes pourraient commencer par restreindre leur train de vie puis ensuite réapprendre ce qu’est une gestion saine : car la gestion est un domaine qui leurs échappe totalement apparemment – ce ne sont que des incompétents notoires mafieux au passage pour certains –

    Mais là ne rêvons pas nos roitelets tant qu’ils n’auront pas été virés continueront !