Lagardère, patron normal ?

Entre 2 reportages photo et 2 clips vidéo avec sa nouvelle compagne, Arnaud Lagardère n’a pas trouvé le temps de présider le conseil d’administration d’ EADS, mais il ne crache pas sur ses revenus pour autant.

Lagardère, patron normal ?Les actionnaires du groupe EADS se sont réunis le 31 mai à Amsterdam en assemblée générale pour élire le nouveau président de leur conseil d’ administration. Au nom d’un accord passé en 2007, entre Français et Allemands, le poste doit cette fois revenir à Arnaud Lagardère, fils de Jean-Luc et patron du groupe Lagardère ( Europe 1, Elle, Paris Match, le JDD, et un empire dans l’édition). Le groupe Lagardère est, depuis la création d’ EADS en 2006 sous Jospin et DSK, l’un des 2 actionnaires de référence du constructeur d’ Airbus.

Quelques minutes plus tôt, Jade Foret, le top-modèle belge qui, depuis 15 mois, partage la vie d’ Arnaud Lagardère, avait rendu public sur son site internet un émouvant message sous le titre de circonstance: « L’homme de ma vie, élu président d’ EADS. Je suis si heureuse pour lui et pour la mémoire de son père. Fière et bien évidemment consciente des enjeux que cela représente, il trouvera en moi un soutien indéfectible ». Le tout sous une photo « artistique » de Jade.

Ce message d’encouragement n’a eu apparemment aucun effet sur « l’homme de sa vie ». Malgré « 15 mois d’amour… et 4 mois de grossesse », Arnaud Lagardère n’a même pas daigné faire le voyage jusqu’à Amsterdam pour assister à la réunion qui l’a porté la présidence d’ EADS. Dès l’ouverture de la séance, le président sortant, Bodo Uebber, a dû se résoudre à déclarer devant des actionnaires médusés: « Arnaud Lagardère s’est excusé hier soir. Il avait des choses importantes à faire. Je suis désolé« .

Quelles « choses importantes » ? Mystère. Mais, à Paris, l’un des porte-parole du groupe EADS a tenu à préciser que son président, passionné de tennis et sponsor de Richard Gasquet, ne se trouvait pas ce jour-là à Roland Garros, comme l’a prétendu une méchante rumeur sur internet. La « femme de la vie » d’ Arnaud Lagardère ne l’a pas non plus révélé sur son blog, entre 2 photos, où elle pose en maillot de bain ou en tenue légère, mettant ainsi sa grossesse en valeur.

En 2010, Arnaud Lagardère avait déjà séché 8  des 12 conseils d’administration d’ EADS. Des absences qui avaient fait un triomphe, tant à Berlin qu’à Paris. Comme le confie l’un des administrateurs français d’ EADS, « Arnaud Lagardère est d’une légèreté inouïe. Il s’agit quand même d’un groupe qui emploie 130 000 personnes et sur lequel repose l’avenir de l’aéronautique européenne. Il préfère faire la une de la presse people avec sa starlette plutôt que de consacrer une matinée à l’ assemblée générale d’ EADS, dont il va présider le conseil d’ administration« . Un conseil qui s’est tenu « au téléphone », dans la foulée de l’assemblée générale d’ EADS.

Soit dit en passant, Lagardère junior aurait  eu tort de trop se préoccuper du conseil d’administration d’ EADS. Malgré ses absences, il a encaissé, en 2011, 130 000 euros en tant qu’administrateur. Et demain, même s’il ne préside aucun des conseils, il touchera 210 000 euros par an de fixe. Précision: la prime d’assiduité n’atteint que 90 000 euros.

210 000 euros pour ne rien faire, ce n’est pas désagréable. Même pour un PDG qui, en France, a encore encaissé au titre de l’exercice 2011 une rémunération de 2 529 067 euros. Sans oublier les 16 millions de dividendes.

source: le canard enchainé

 

 

Partagez:

Les commentaires sont fermés.