Le gouvernement va réduire le nombre de fonctionnaires

Le gouvernement envisage de réduire le nombre de de 2,5% par an de 2013 à 2015, hors éducation, sécurité et justice.

Réduction du nombre de fonctionnairesAprès avoir longtemps critiqué la politique de Sarkozy sur le non remplacement d’1 fonctionnaire sur 2 partant à la retraite, voilà donc que le gouvernement Ayrault réfléchit à appliquer la même politique afin de respecter ses objectifs de réduction des déficits.

Pour tenir ses objectifs de réduction des déficits ( voir Les hausses d’ impôts que nous cache Hollande), le gouvernement va effectuer d’importantes réductions des : réduction des dépenses de fonctionnement, d’intervention et réduction du nombre de fonctionnaires.

Le gouvernement devrait donc réduire le nombre de fonctionnaires de 2,5% par an, à l’exception de l’ éducation, de la sécurité et de la justice. Pour ce faire, le gouvernement envisage le non-remplacement de 2 fonctionnaires sur 3 partants à la retraite. Une politique encore plus stricte que celle pratiquée par Sarkozy, qui avait pourtant été durement critiquée par les socialistes lors du précédent quinquennat.

Ce non-remplacement de 2 fonctionnaire sur 3 partants à la retraite permettrait au gouvernement de créer 65 000 postes dans l’éducation, la justice, la police et la gendarmerie, tout en tenant ses objectifs de réduction des déficits. Les dépenses de personnel représentent plus de 30% du budget de l’ Etat.

Le gouvernement souhaiterait également diminuer de 10% les dépenses de fonctionnement en 2013, de 3% en 2014 et de 3% en 2015, éducation, sécurité et justice encore mis à part. Les dépenses de fonctionnement représentent 12% du budget de l’ Etat. Les prévisions du gouvernement Ayrault de réductions des dépenses sont ainsi plus ambitieuses que celles du gouvernement Fillon, qui s’était fixé pour objectif une baisse des dépenses de 5% en 2011 et de 10% sur la période 2011-2013 (hors Défense) et qui n’avait pu finalement les réduire que de 2%.

Le gouvernement travaille sur une baisse de 40% des dépenses d’intervention de l’État d’ici 3 ans  (hors éducation, justice et sécurité). Les dépenses d’intervention ( aides à l’agriculture, subventions aux associations, etc.) représentent 40% du budget de l’État.

source: le Figaro

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes : , ,

Les commentaires sont fermés.