Le logement social de Chevènement

Jean-Pierre Chevènement refuse depuis 2008 de rendre son logement social à la Ville de Paris.

Logement social de ChevènementJean-Pierre Chevènement occupe un logement social dans le 5ème arrondissement de Paris ( rue Descartes, près du Panthéon) depuis 1983. La Ville de Paris lui réclame de rendre son logement social depuis 2008, mais Chevènement refuse. Chevènement bénéficie d’un logement social de 120 m² à 1519 euros par mois. Dans le parc privé, cet appartement se louerait 3 500 euros par mois.

Chevènement bénéficie d’ une indemnité parlementaire de 5700 euros par mois et touche aussi sa retraite d’ancien ministre. Chevènement est assujetti à l’ ISF et aurait les moyens de se loger ailleurs mais refuse catégoriquement de quitter son logement social.

La Régie immobilière de la Ville de Paris ne dispose d’aucun moyen juridique pour forcer Jean-Pierre Chevènement à quitter son logement social, mais peut néanmoins continuer à augmenter son loyer.

Jean-Pierre Chevènement n’est cependant pas le seul à se trouver dans cette situation. Fadela Amara bénéficie elle aussi d’un logement social qu’elle refuse de quitter malgré les nombreuses demandes de la Ville de Paris.

Fadela Amara dispose d’ un 2 pièces de 50 m² dans le 13ème arrondissement de paris au prix de 525 euros par mois.

La Régie immobilière de la Ville de Paris ne cesse de demander à Fadela Amara et Jean-Pierre Chevènement de quitter leur logement social et de résilier leur bail pour des motifs déontologique.

Fadela Amara et Jean-Pierre Chevènement sont les 2 derniers locataires politiques opposant un refus catégorique à la Régie immobilière de la Ville de Paris et et ne sont pas prêts de quitter leur logement social.

source: Rue89.com

Partagez:

5 Commentaires sur “Le logement social de Chevènement”

  1. durand dit :

    C’EST VRAIMENT UNE HONTE. à M. Chevènement et Fadela Amara, et bien d’autres de ce gouvernement. Il faut vraiment des changements et rapidement.

  2. Maître Artisan dit :

    c’est la trêve hivernale, on ne peut pas les mettre à la rue quand même, c’est indécent.
    Au fait qui paye les entretiens ?

  3. PAB dit :

    Cette situation est parfaitement normale s’agissant de ces 2 individus, chouchoux des médias et profondément socialistes.

  4. il serait bon de vérifier sur quel critère sont attribués ces logements
    le cas peut se renouveler dans l’avenir si nous ne trouvons pas la faille

    sinon pourquoi ne pas augmenter le loyer, seule solution légale semble t il
    cela permettra d’approvisionner les caisses pour l’entretien voire la construction de nouveaux logements?

  5. charlie dit :

    Ce personnage, qui n’a de cesse de donner des leçons de conduite morale au monde entier, ferait mieux de se regarder dans une glace et vérifier si l’image renvoyée est conforme à l’éthique politique dont il se pare en permanence.