Le pot-de-vin de Sarkozy à Takieddine

D’après des documents saisis au siège de l’office d’armement Sofresa, a personnellement autorisé des versements de pots-de-vin au réseau de Ziad Takieddine, par un accord écrit, alors qu’il était ministre du budget.

Sarkozy Takieddine pot-de-vinSarkozy a autorisé, par écrit sur un document officiel,  de verser des pots-de-vin à Takieddine lors du contrat d’armement avec l’Arabie saoudite Mouette/ROH.

Le montant total des commissions, 80 millions de francs, avait été versé à Abdulrahman El-Assir, l’associé de Takieddine, en avril 1995, juste avant le premier tour de l’ élection présidentielle. Le juge Van Ruymbeke, en charge du dossier, s’intéresse tout particulièrement à 13 millions de francs, provenant de ces commissions, qui auraient servi au financement de la campagne de Balladur ( voir Les secrets de l’ associé de Takieddine).

La justice suisse a déjà établit la mise en place d’un circuit de blanchiment de ces commissions, par des retraits d’espèces massifs, entre 1994 et 1995.

Un autre document écrit accablant Sarkozy a été saisi par les enquêteurs: un courrier d’ Isabelle Bouillot, directrice du budget de l’époque, adressé au ministre du Budget Nicolas Sarkozy, et daté du 1er mars 1995. Dans ce courrier adressé à Sarkozy, Isabelle Bouillot écrit « la mise en place (du contrat Mouette/ROH – ndlr) a occasionné toute une série de difficultés et de dérogations » provenant « exclusivement du paiement des frais commerciaux exceptionnels en début de contrat. Il semblerait aujourd’hui que la direction du Trésor soit consciente de ses errements et serait disposée à ne pas renouveler cette expérience« .

Nicolas Sarkozy perd son immunité pénale ce vendredi 15 juin et pourrait donc être rapidement mis en cause avec Takieddine pour complicité dans l’affaire des retro-commissions de ( voir Sarkozy cité dans l’ affaire Karachi).

source: Mediapart

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes : ,

Les commentaires sont fermés.