Le scandale des subventions aux associations

Aujourd’hui, une part importante des vit largement, et souvent uniquement, de subventions publiques. Ce ne sont plus des associations libres, mais des émanations des collectivités qui les « aident ». Avec l’argent des contribuables bien sûr…

Le scandale des subventions aux associationsCes fausses associations, dans tous les domaines où elles agissent, ne sont rien d’autre que des tentacules cancérigènes de la sphère publique. Et non pas, comme elles essayent de le faire croire, des entreprises citoyennes respectables, défendant « l’intérêt général ».

C’est pourquoi les Dossiers du Contribuable ont tenu à dénoncer cet odieux scandale dans ce nouveau numéro .

Elles nous coûtent un bras

L’Etat et les collectivités locales versent des milliards à des associations de toutes sortes ! Et sans jamais se demander si d’autres solutions ne seraient pas plus pertinentes…

Les motifs invoqués sont toujours les mêmes : l’efficacité de l’association, sa générosité, son action visant à l’intérêt général, les hautes motivations humanitaires, culturelles, sociales, de ses dirigeants. De quoi vous tirer des larmes…

A Contribuables Associés ( qui ne touche aucune subvention), nous gardons l’œil sec et refusons d’entrer dans ces considérations. Ce ne sont pas les associations en elles-mêmes que nous attaquons (certaines peuvent en effet rendre de grands services), mais le principe même de l’ingérence de la sphère publique dans des affaires par nature privées. C’est le fait de prendre de l’argent à tous les contribuables pour, arbitrairement, le donner à certaines associations, avec les résultats que l’on connaît : copinage, clientélisme et gaspillage !

Elles menacent nos libertés

Elles se nomment , UNADFI, DAL ou Jeudi Noir. Ces associations sont les grandes prêtresses du politiquement correct, les ayatollahs de la pensée unique.

Elles n’aiment pas plus les fumeurs que les automobilistes. Elles donnent la chasse aux pensées alternatives comme aux logements vides.

Sous couvert d’aide aux « plus démunis », aux « mal-logés » ou aux victimes supposées de racisme, elles entendent asseoir leur domination idéologique en présentant leurs choix de société comme seuls légitimes. Ces donneuses de leçon sont aussi des pleureuses ultra-subventionnées qui, pour préserver leurs intérêts et conserver leurs prébendes, n’ont de cesse de sucer la moelle du contribuable. Encore et toujours plus…

Elles pourrissent notre jeunesse

Quel singulier pays que le nôtre, où l’Etat finance des associations qui font l’apologie du cannabis et des drogues dures !

Où des collectivités locales subventionnent des « ateliers sexe » dans les collèges et lycées !

Où les pouvoirs publics encouragent les provocations d’homosexuels extrémistes à l’encontre de ceux qui ne partagent pas leurs opinions…

Asud, l’association des « drogués heureux », touche 230 000 euros en subventions pour le moins stupéfiantes !

Les régions Lorraine, PACA et Bretagne versent des milliers d’euros à la « Sexothèque » des Petits Débrouillards.

Et les khmers roses d’Act Up et SOS Homophobie s’en mettent plein les fouilles grâce à la générosité de nos élus…

A un moment où le gouvernement est contraint par la nécessité de réduire les publiques, il y a là un gisement d’économies possibles…

Commandez sans attendre notre tout dernier dossier
sur notre site entièrement sécurisé en cliquant ici !

(68 pages, 4.50€ frais de port inclus)

Partagez:

Voir aussi

2 Commentaires sur “Le scandale des subventions aux associations”

  1. EPPO dit :

    A constater la mauvaise fois et le manque d’objectivité du rédacteur de cet article, on peut sérieusement se poser la question de savoir si votre  »portail » n’est pas infiltré par la scientologie, passée maîtresse dans ce type de baratins  »troll » [Votre article n'étant pas signé, ce qui est regrettable, je m'abstiendrai moi-même de signer mon commentaire ]. A bon entendeur ….

  2. Ben dit :

    Si on consulte cet article et le site Internet de Contribuables associés, on peut se rendre compte que c’est une asso clairement politique, je dirais même extrême-droite (filiale du FN ?). On peut se poser la question, vu les asso (luttant contre le racisme, l’homophobie, les sectes, pour l’éducation sexuelle, pour l’aide aux toxicos) attaquées par l’article.

    Comparer Act Up et SOS Homophobie aux Khmers rouges du Cambodge qui ont exterminé 1/3 de la population du pays, du grand n’importe quoi !!

Laisser un commentaire sur Le scandale des subventions aux associations