Les 30 mythes qui ruinent la France

Les 30 mythes qui ruinent la FranceAlain Mathieu, président de Contribuables Associés, analyse, dans son dernier livre, les 30 mythes qui ruinent la France et détaille les réformes qui la sortiraient de la crise.

Seule la démocratie directe pourrait les imposer.

Vous pouvez commander « Ces mythes qui ruinent la France », 184 pages, 14,90 euros port compris, sur notre site entièrement sécurisé en cliquant ici

Partagez:

1 Commentaire sur “Les 30 mythes qui ruinent la France”

  1. Claude MARIE dit :

    Encore une mesure à l’envers de ce qu’il faut faire : en augmentant les prix, les français vont finir par trouver d’autres façons de consommer, en évitant les circuits de consommation hors de portée des trop pauvres, trocs, achat en direct chez les producteurs finiront par remplacer les circuits classiques, ce qui ne fera pas rentrer d’argent dans les caisses de l’état !!
    A côté de ça,, le gâchis monstrueux que font les riches, les élus, énarques de tous poils, grâce à des avantages indécents (frais de réception démentiels, chauffeurs, avions perso, retraites et cumuls de mandats, emplois fictifs, dépenses inappropriées en temps de crise, avantages fiscaux,…) n’interpelle pas beaucoup le gouvernement ni les candidats !!
    Il y a aussi les frais de fonctionnement du « mille feuilles » administratifs français, qui occasionnent des doublons coûteux, une lourdeur et une complexité pour tous !!
    Combien sont rebutés d’entreprendre en France à cause de ce galimatias, sans compter nos anciens et les personnes n’ayant pas assez de compétence qui dérapent faute de pouvoir assumer la paperasserie, les obligations de plus en plus contraignantes qui éliminent ceux qui n’ont pas les moyens de suivre, intellectuellement, faute de temps ou d’argent .
    Les candidats se sont-ils interrogés sur ce qu’on va faire de toutes les personnes qui vont devenir des « cas sociaux » dignes, travailleurs, retraités, jeunes chômeurs, familles mono-
    parentales ou personnes en fin de droit, s’il ne peuvent plus vivre comme des citoyens normaux, posséder un logement, payer leurs factures d’énergie, vivre décemment !!
    Où va-t-on les stocker ?
    Ne serait-il pas plus simple de restreindre le surplus de ceux qui ont trop, pour permettre
    à chacun de trouver sa place et redonner un avenir à toute cette jeunesse, qui fait n’importe
    quoi, parce qu’elle ne croit plus dans nos institutions, ni ce qu’elle affiche sur le fronton des
    palais de justice : « LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE » !
    Il y a une banque qui disait : « le bons sens est près de chez vous » le GPS de nos politiques
    n’arrive pas à le retrouver !!