Les fonds secrets de Balladur

Les quelques 10 millions de francs mystérieusement déposés en liquide sur le compte de campagne d’ Edouard Balladur, candidat malheureux à la présidentielle de 1995, provenaient bien des fonds secrets mis à la disposition du Premier ministre.

Les fonds secrets de BalladurC’est ce qui ressort des déclarations de René Galy-Dejean, son trésorier de campagne, entendu le 17 octobre par le juge Renaud Van Ruymbeke.

Le pactole – exactement 10,25 millions de francs – a été déposé en liquide le 26 avril 1995, au lendemain du premier tour, sur le compte de l’ Association pour le financement de la campagne d’ Edouard Balladur, ouvert à l’agence du Crédit du Nord, boulevard Haussmann, à Paris. Galy-Dejean, aujourd’hui brouillé à mort avec Balladur, reconnaît le dépôt de 3,250 millions de francs. Mais pas du solde – soit 7 millions -, qui a été apporté en liquide également mais « à son insu« . Le directeur de la banque Jacques Jardon, qui a réceptionné les fonds, a affirmé strictement le contraire au juge le 3 mars 2011: Galy-Dejean a personnellement « déposé la totalité de la somme« .

Peu importe. Pour le trésorier, l’origine de ces bons billets ne fait pas l’ombre d’un doute: ils « étaient censés provenir des meetings, déclare-t-il au juge. Bien entendu, je n’en croyais rien et restais persuadé, comme tout le monde dans l’ immeuble, qu’il s’agissait de fonds secrets« .

Restent les 7 autres millions. Galy-Dejean prétend qu’il ne sait pas qui les a déposés, mais ça ne l’empêche pas d’avoir sa petite idée sur leur provenance. Citant les déclarations de Jardon – qui ne figurent pas dans la procédure -, il indique que les billets auraient été livrés au Crédit du Nord dans leur emballage d’origine, c’est-à-dire « enliassés dans des conditions que seule la banque ( de France) pratique« . Une manière sournoise de dire qu’il s’agissait de fonds secrets versés par le Trésor via la Banque de France.

Après les dépôts, les retraits. Le juge a retrouvé, dans le dossier oublié du financement du Parti républicain, un relevé des sorties de « fonds spéciaux » en espèces. Bingo: juste avant la présidentielle, près de 40 millions ont été retirés – en billets neufs – au guichet de la paierie générale du Trésor.

La fable des ventes de T-shirts inventée par Balladur pour expliquer la présence de 10 millions en liquide dans ses comptes de campagne vaut son pesant de billets. Mais l’ancien candidat et son équipe, en tête, ne risquent qu’une réprobation morale. D’abord parce que les faits sont largement prescrits. Ensuite parce que le Conseil constitutionnel, dont les décisions sont sans appel, a validé les comptes fantastiques. Mais il n’est pas interdit d’en rigoler un peu.

source: le canard enchainé

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes :

2 Commentaires sur “Les fonds secrets de Balladur”

  1. atila2 dit :

    Oui, c’est vrai qu’avec cette équipe de pieds Nickelés, on en rigole encore, mème aujourd’hui ou la succession est visiblement assuré par les deux clowns qui font rire la France entière.

  2. Selon René Galy-Dejean, ex-trésorier d’Edouard Balladur en 1995, l’argent liquide déposé sur les comptes de campagne provenait de fonds secrets et non des meetings, comme l’affirme l’ancien Premier ministre.