Les gaspillages des hôpitaux

Les hôpitaux publics gaspillent 700 millions d’euros par an à cause d’ erreurs de traitements et de diagnostics.

Gaspillages des hôpitaux0,5% des personnes hospitalisées le sont suite à des erreurs de traitements ou de diagnostic, entraînant une dépense annuelle de 700 millions d’euros. Quand on sait que le des hôpitaux publics était de 460 millions d’euros en 2010, il y a de quoi se poser des questions.

Ces « gaspillages » des hôpitaux publics, concernent les désordres physiologiques et métaboliques postopératoires (complications les plus fréquentes),  l’ oubli d’un corps étranger lors d’une opération ( plus rare, 644 cas en 2007), les infections, embolies pulmonaires post­opératoires, lacérations et piqûres accidentelles, septicémies et traumatismes obstétricaux lors d’un accouchement…

Le surcoût moyen va de 500 euros pour les traumatismes obstétricaux à 20 000 euros pour les septicémies qui nécessitent de longues hospitalisations. La plupart de ces événements semblent évitables car résultant de problèmes de pratique, de l’utilisation de produits inadaptés ou de dysfonctionnements en ­termes de procédures et d’organisation, selon l’ Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes).

Ces 700 millions d’euros de gaspillages des hôpitaux pourraient théoriquement être évités, ce qui permettrait par la même occasion d’enfin faire passer les comptes des hôpitaux publics dans le vert…

source: le Figaro

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes :

Les commentaires sont fermés.