Les mystères des bénéfices bancaires

Après Royal Bank of Scotland et son déficit de 3,5 milliards de livres, c’est l’autre banque britannique, Lloyds Banking Group, qui a dû annoncer des résultats catastrophiques en 2011: une perte nette de 2,78 milliards de livres.

Mystères des bénéfices bancairesSoit près du double de celle de l’année 2010. Comme pour Royal Bank of Scotland, au capital nationalisé à 81%, la note sera en partie réglée par le Trésor britannique puisque le gouvernement de Sa Majesté détient 41% de son capital.

Depuis 2008 et le début de la crise financière, Londres, pourtant si attaché au libéralisme, a dû injecter 67 milliards de livres pour sauver de la faillite ces 2 mastodontes de la City. Malgré des plans sociaux drastiques – suppression de 15 000 emplois à la banque Lloyds, par exemple -, la facture continue d’augmenter, mois après mois.

En comparaison, la santé des grandes françaises paraît insolente. , malgré la crise de la dette grecque, qui l’a obligée à passer 3,4 milliards de provisions, affiche un résultat de 9,5 milliards d’euros. Quant à la , malgré de jolies claques dans ses activités de financement et d’investissement, elle a encore gagné 4,7 milliards, contre 5,7 en 2010.

Comment s’expliquent ces différences ?

Pour 2 raisons soigneusement dissimulées dans les bilans de ces banques. Les banques françaises ont moins souffert de la crise des subprimes américaine et moins spéculé sur les marchés de leurs homologues britanniques. Mais surtout, elles ont mieux rentabilisé leurs agences et leur clientèle: 60% du résultat d’exploitation de la BNP comme de celui de la Société Générale proviennent de leur réseau. Mieux, leur marge, dans la banque de détail, frôle les 23%. Un taux jamais atteint.

Preuve que les frais bancaires, les agios, les dates de valeur et autres joyeusetés à la charge des clients particuliers présentent encore un intérêt. Du moins pour les banques françaises.

source: le canard enchainé

Partagez:

Voir aussi

1 Commentaire sur “Les mystères des bénéfices bancaires”

  1. atila2 dit :

    Mdr mdr mdr.

    Payé des agios et des frais pour sauver nos banque.,fallait y penser.

    Quoique la facture nous reste en travers de la gorge quand mème.
    Et une partie de cet argent sert aux très grasses rénumérations des certains banquiers.

    Les Anglais sont ils trop honnètes par rapport aux francais ???????