Les paradis fiscaux au service de l’ Europe

Ancien président chypriote, Georges Vassiliou a le sens de la contre-attaque. Si Chypre est devenue « une économie casino« , c’est avec l’accord de l’ : « Notre secteur financier s’appuie sur une législation fiscale favorable que j’ai personnellement fait valider par nos partenaires au moment de notre adhésion à l’ UE ( en 2004. »

Les paradis fiscaux au service de l' EuropeCette première torpille lâchée, une seconde part aussitôt: « Il y a environ 20 milliards de dépôts russes à Chypre… 300 milliards ailleurs en Europe. (…) On reproche à Chypre des choses qu’on ne reproche pas à Malte ou au Luxembourg. » Si le secteur financier chypriote représente 7 fois le PIB de l’île, pour le Luxembourg, le rapport atteint 21.

Ces mises en cause répétées du Luxembourg ont visiblement traumatisé le Grand-Duché et son gouvernement. Le 27 mars, le gouvernement luxembourgeois a cru bon de publier un communiqué officiel dont chaque phrase vaut son pesant d’euros. Même planqués dans un paradis fiscal.

Après s’être déclaré « préoccupé par la comparaison entre secteurs financiers internationaux dans la zone euro et par des réflexions sur la taille d’un secteur financier par rapport au produit intérieur brut d’un pays (…) », le gouvernement luxembourgeois déploie son artillerie. Et souligne, avec une admirable légèreté, tout ce que l’ Europe doit à son secteur financier: « Il y a lieu de souligner son caractère fondamentalement international au sein de la zone euro, qui fait de lui ( le Luxembourg) un point d’entrée important pour les investissements dans la zone euro. » Et, au cas où le message n’aurait pas été bien compris, par les autres ministres européens, le communiqué poursuit: « Ce secteur ( financier) contribue ainsi à la compétitivité de tous les Etats membres. »

C’est à se demander pourquoi toutes les fortunes européennes ne se sont pas encore exilées au Luxembourg. Ne serait-ce que pour sauver la « compétitivité » de la zone euro.

source: le canard enchainé

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes : ,

Les commentaires sont fermés.