Les primes de Claude Guéant

Les explications de Claude pour justifier les traces de paiements en liquide retrouvées chez lui n’ont guère convaincu l’ancienne ministre UMP Roselyne .

Les primes de Claude GuéantClaude Guéant a en effet expliqué que les factures, payées en liquide et retrouvées à son domicile par les magistrats enquêtant sur le financement de la campagne présidentielle de de 2007, provenaient de primes perçues lorsqu’il était directeur de cabinet au ministère de l’Intérieur ( voir D’ où viennent les 500 000 euros versés à Claude Guéant ?).

Guéant est apparu bien gêné pour justifier devant les caméras ces « primes », qui n’ont d’ailleurs jamais été déclarées au : « Ce sont des primes que l’on reçoit comme ça qui ne sont pas déclarées de toute éternité, voilà c’est tout […] On peut dire que c’est pas normal après coup. »

Pourtant, cette pratique des « fonds spéciaux » avait été supprimée par le gouvernement Jospin en 2002 et remplacées par des virements bancaires.

L’ex-ministre UMP Roselyne Bachelot n’a pas été tendre avec Claude Guéant, expliquant sur D8: « C’est absolument impossible d’avoir touché des primes de cabinet à partir de 2002 […] Si quand il était chef de cabinet de Nicolas Sarkozy de 2002 à 2004, Claude Guéant a touché des primes de cabinet, soit il ment, soit il y avait peut-être au ministère de l’intérieur de l’argent qui circulait, parce qu’il faut rémunérer un certain nombre d’indicateurs, d’informateurs, mais il n’avait pas à mettre cet argent dans sa poche« . Roselyne Bachelot conclut ainsi  » Soit Guéant est un menteur, soit c’est un voleur. »

Voir la vidéo Bachelot clash Guéant


Partagez:

Voir aussi

Étiquettes : , , ,

Les commentaires sont fermés.