Liste des fortunes françaises exilées en Suisse

Le magazine suisse Bilan vient de publier la liste des 44 plus grandes fortunes françaises exilées en Suisse.

Liste des grandes fortunes exilées en SuisseCette liste publiée par le magazine Bilan affiche les 300 plus grandes fortunes exilées en Suisse, dont le patrimoine est supérieur à 81,5 millions d’euros, parmi lesquelles on retrouve 44 grandes fortunes françaises exilés fiscalement en Suisse.

Parmi les milliardaires français exilés en Suisse, on retrouve les familles Wertheimer, propriétaire de Chanel, Castel ( vins), Primat ( héritier Schlumberger), et Benjamin de Rothschild (Compagnie financière Edmond de Rothschild). Toutes ces familles françaises possèdent un patrimoine supérieur 1,63 milliards d’euros et sont toutes basées à Genève.

Le magazine Bilan liste également la famille de Nicolas Puech, les frères Zorbibe qui avaient vendu Lancel, et les frères Harari qui avaient vendu leur laboratoire pharmaceutique Negma.

Le magazine Bilan note également l’arrivée de nouveaux exilés fiscaux français, comme Denis Dumont ( Grand Frais), ou Bruno Moineville, actionnaire du fonds Cinven de Numericable.

D’après le magazine Bilan, les grandes fortunes françaises quittent la France pour la Suisse, apeurées par la perspective d’une arrivée de la gauche au pouvoir en 2012, et aussi à cause de la suppression du bouclier fiscal.

Voir ci-contre la liste des plus grandes fortunes françaises exilées en Suisse (cliquer sur l’image pour agrandir).

source: la Tribune

Partagez:

Voir aussi

Mots-clés : ,

7 Commentaires sur “Liste des fortunes françaises exilées en Suisse”

  1. Satelmarc dit :

    J’aimerai bien voir un jour un chiffrage du manque a gagner de notre pays si ai lieu de taxer et de taper sur les riches, nous avions su les garder ! Merci encore a tous les incapables qui ont si mal dirige notre pays depuis 35 ans —

  2. PAB dit :

    Tant que l’on se contentera de publier des listes….sans obliger les intéressés à porter un signe distinctif…Ne conviendrait il pas de s’interroger sur les causes profondes qui ont motivé ces exils ? L’hexagone n’est il pas devenu un « enfer » de prélèvements ? Pas une semaine ne se passe sans qu’il soit question de nouvelles taxes…C’est inquiétant.

  3. D’autant plus que les subventions leur ont été généreusement donnée avec l’argent de leurs impôts.

    Comme disait Coluche au ministre qui lui a remis un gros chèque au démarrage des Restaurants du cœur : « Merci de me rendre une partie de l’argent de mes impôts. »

  4. Moreau Jean-Emile dit :

    Le pire c’est que cette liste ne comprend pas un nombre important de stars françaises du show-bizz qui vivent un peu plus de 6 mois hors de France pour ne pas y payer d’impôts… et encore plus scandaleux ils reviennent en France pour bénéficier de notre sytème d’assurance maladie…!
    Comme il a été déjà dit ailleur, ne pourrait-on pas chiffrer et publier le manque à gagné de l’état français pour ces cas là…? Enfin, quel sera le député qui aura assez de courage pour proposer un texte de loi à fin de mettre fin à un de tel scandale…?

  5. « Je répète ce que le monde entier sait : TOUTES LES AVENTURES COMMUNISTES ET TECHNOCRATIQUES SE SONT MAL TERMINÉES, ET IL EN SERA DE MÊME POUR LA NOTRE. L’écroulement de cette « dictature molle », pour reprendre l’expression de Tocqueville, va connaître une phase d’accélération foudroyante dans la décennie qui vient, tout simplement, parce que le secteur communiste ne pourra plus piller le secteur productif, les producteurs s’expatriant. »

    « Les entrepreneurs sont en train de conquérir leur indépendance vis-à-vis des Ètats. Ce simple fait amènera à la mise en concurrence des Ètats les uns avec les autres, et condamne à terme tous LES PAYS OU L’ ÉTAT GASPILLE OU VOLE L’ARGENT DES CONTRIBUABLES et, sans doute aussi, les pays ayant des systèmes fiscaux assis sur la progressivité. »

    L’intelligence prend le pouvoir

    Bourin éditeur, 2006

    Charles Gave

  6. Rolling dit :

    les milliardaires américains restent aux États-Unis, pour une raison toute simple : ils sont assujettis à l’impôt fédéral. Aux États-Unis, rien ne sert de fuir, où que vous résidiez dans le monde, vous devez payer au fisc l’impôt fédéral. Sinon, c’est la prison! Voilà une belle idée qui pourrait forcer nos grandes fortunes à tester leur patriotisme. Pourquoi ne pas instaurer, aussi, en France, un impôt fédéral? Sinon, on vous retire le passeport!

    Source : http://www.lejdd.fr/Chroniques/Axel-de-Tarle/La-chronique-d-Axel-de-Tarle-433883/

Laisser un commentaire sur Liste des fortunes françaises exilées en Suisse