Nucléaire, Areva et suppressions d’ emplois

Henri Proglio avait annoncé que la sortie du nucléaire entraînerait la suppression d’ 1 million d’ emplois, mais selon Anne Lauvergeon, ancienne présidente d’ Areva, Proglio a « fumé la moquette« .

Nucléaire Areva suppressions d' emploisL’ Ancienne présidente d’ Areva Anne Lauvergeon a déclaré qu’ Henri Proglio avait « fumé la moquette« . En effet, selon Proglio, la sortie du nucléaire entraînerait la suppression d’ 1 million d’emploi. Voici les propos d’ Anne Lauvergeon à propos d’ Henri Proglio : « Quand j’ai vu que le patron d’ , en une d’un quotidien, affirmait qu’un million d’emplois était en jeu, je me suis dit qu’il avait fumé la moquette ! Il y en aurait plutôt 125 000 directs et 400 000 indirects, selon une étude que j’avais fait faire« .

Selon cette étude commandée par Areva, la filière électronucléaire génère 410 000 emplois en France, dont 125 000 emplois directs. Toujours selon cette étude, la filière électronucléaire pourrait créer entre 70 000 et 115 000 emplois supplémentaires entre 2009-2030.

source: le Point

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes :

Les commentaires sont fermés.