Pétition pour le remboursement du trop-perçu sur la CSG des contrats assurance-vie

Les assurés ayant souscrits à des contrats d’assurance-vie ont été escroqués par leurs compagnies d’assurance, avec l’aide du !

En effet, les assureurs ont appliqué le nouveau taux de CSG pour toute l’année 2011 alors qu’il n’aurait dû être appliqué que sur 3 mois ( voir Escroquerie géante à l’ assurance-vie par le fisc et les assureurs complices).

Cette escroquerie a rapporté 300 millions d’euros au fisc.

Plusieurs associations d’assurés de l’Afer réclament le remboursement aux assurés du trop-perçu par les assureurs. Les compagnies d’assurance ayant déjà envoyé l’argent au fisc, il s’est évidemment empressé de l’encaisser sans poser de questions !

Nous demandons donc au Trésor public de rembourser le trop-perçu sur la CSG des contrats assurance-vie.

Pour demander le remboursement, signez la pétition !

Pour signer la pétition, cliquez ici : petition

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes :

2 Commentaires sur “Pétition pour le remboursement du trop-perçu sur la CSG des contrats assurance-vie”

  1. FRANCAL René dit :

    Tant que la monnaie (appelé argent pour nous tromper) sera une marchandise, elle contaminera toutes les société humaines. Les 3 religions monothéistes ont interdit à leurs pratiquants (au début) de prêter de l’ argent avec intérêt à leurs coreligionnaires.
    Mais elles n’interdisaient pas, au contraire, de prêter de la monnaie (au plus fort taux d’intérêt possible) aux croyants d’une autre religion (http://fr.wikipedia.org/wiki/Int%C3%A9r%C3%AAt_%28finance%29)

    L’escroquerie des assureurs au bénéfice du fisc est une des multiples conséquences de notre asservissement à la monnaie.

    Tous, tant que nous sommes, ne savons plus accomplir un acte sans nous poser la question « combien ça va me coûter », ou bien « combien ça va me rapporter ».
    L’honnêteté, la morale, l’éthique…. inconnus au bataillon !

    Et quand on sait que la monnaie est créée par une simple écriture sur un compte des banksters, on comprand que notre devoir est de nous révolter.

  2. ef dit :

    VOtre pétition est mal foutue. On sait pas où ni comment signer