Procès Kerviel Société Générale: certains se taisent ?

Le second procès Kerviel – Société Générale a commencé sur les chapeaux de roues avant son début officiel.

Procès Kerviel Société GénéraleSans emploi et devenu écrivain ou même consultant à la télé, Jérôme Kerviel avait changé son image et son remuant avocat promettait qu’on allait voir ce qu’on allait voir.

Pourtant dès le premier jour, David Koubbi faisait un peu psssccchhhiiiitttt et ne passait pas pour le petit et sans grade qu’il voulait être.

Bien assis dans leurs fauteuils à l’exception du toujours remuant Weil, les avocats bourgeois de la Société Générale semblaient sûrs de leurs triples mentons et certitudes d’énormes dossiers.

La Société Générale ne savait donc rien de la cavalerie d’ordres de marchés que pratiquait Kerviel, cyber truand ayant l’avantage de connaître par coeur les systèmes de sécurité de la banque.

C’était donc ça la vraie version avec au passage la hiérarchie de Kerviel, composée d’ X et autres cerveaux de l’éducation française, mise à mal par un petit « faqueu » qui rêvait d’être leur égal.

Parce que les gens du floor  trop occupés à réfléchir à leur prochaine Porsche ou soirée n’aient pas daigné aller plonger les mains dans l’huile de vidange qui enveloppait le moteur vrombissant des transactions de Kerviel.. mais qu’en est-il du département des risques de la Société Générale ?

Les gens qui travaillaient à l’époque au département des Risques de la salle de marché de la Société Générale sont les grands absents du procès Kerviel 2.

Pourtant, le moindre enquêteur ou avocat ou juge qui regarderait les mouvements de personnel dans ce département y verrait après l’affaire Kerviel des choses bizarres.

Si par le plus grand des hasards des gens de ce département avaient envoyé des dizaines et des dizaines d’alertes sur l’activité de Kerviel AVANT sa découverte « officielle » …. qu’aurait vite fait la Société Générale avec ces gens pour les empêcher de se retrouver comme témoins au procès ?

Heureusement pour la banque, l’avocat de Kerviel, les enquêteurs et le juge restent bien sagement dans le périmètre défini … par qui d’ailleurs ? 😉

Partagez:

Les commentaires sont fermés.