Qui paye les emplois fictifs de l’ Elysée ?

Affaire classée: l’ Inspection générale des affaires sociales ne sera pas chargée d’enquêter sur le présumé emploi fictif dont vient de bénéficier Philippe Juvin.

Les emplois fictifs de l' ElyséeBombardé chef de service des urgences de l’ hôpital parisien Georges-Pompidou, ce professeur est soupçonné par quelques collègues malveillants et syndicalistes aigris d’être incapable d’assumer cette nouvelle charge. Ils l’ont écrit, lundi 27 février, dans une lettre à la direction de l’ Assistance publique… Mais leur demande d’une petite inspection a été refusée tout net par , encore ministre de la Santé, qui a précisé que « cette nomination n’avait rien de politique« . Bien sûr…

A propos de santé, Philippe Juvin en a une à toute épreuve et il soigne d’abord sa carrière politique. Secrétaire national pour la santé de l’ UMP, il est également député au Parlement européen. Ce qui lui prend, en principe, un peu de temps.

En plus des sessions plénières, il participe aux travaux de plusieurs commissions de ce Parlement, celle du Marché intérieur et de la protection du consommateur et celle de l’ Environnement. Juvin est aussi vice-président de la Délégation pour les relations avec l’ Afghanistan et de celle pour l’ Iran.

Prié d’assister aux réunions de son parlementaire et compte tenu d’un calendrier chargé, il est censé siéger à Bruxelles ou à Strasbourg environ 130 jours par an.

Ce n’est pas tout. Cumulard enthousiaste et travailleur acharné, il est par ailleurs maire de La Garenne-Colombes, riante bourgade de 30 000 habitants. « Déjà lorsqu’il exerçait à l’hôpital Beaujon, son absentéisme avait été déploré« , glissent aux passage les auteurs du mot doux envoyé à Mireille Faugère, directrice de l’ Assistance publique, qui a piloté ce parachutage exigé par l’ . « Il est matériellement impossible à M. Juvin d’exercer à plein temps son emploi hospitalo-universitaire pour lequel il est pourtant rémunéré à taux plein« , insistent les mauvais coucheurs de l’hôpital public. Comme si elle anticipait sur ses futures absences, l’ Assistance publique, qui débauche à tour de bras, renforce les urgences de l’hôpital Pompidou, avec l’arrivée programmée de 2 nouveaux toubibs.

Après le « faire le job » de , voici le « faire le job » à ma place.

source: le canard enchainé

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes : , ,

Les commentaires sont fermés.