Redressement fiscal de Johnny Hallyday: 9 millions d’ euros

Les services fiscaux viennent de notifier à Johnny Hallyday un redressement de 9 millions d’euros.

Redressement fiscal de Johnny HallydayApparemment, son ami Nicolas n’a rien pu faire pour lui. Ce qui explique, peut-être, cette confidence désabusée, le 24 avril, au « Républicain lorrain », sur son engagement passé:  » Je l’ai fait à tort. Je ne me mêlerai plus jamais de politique. »

Le redressement fiscal de Johnny Hallyday fait suite à une spectaculaire opération déclenchée le 2 décembre 2010 par la brigade nationale des enquêtes fiscales. Les hommes de Bercy, aidés par une escouade de policiers, avaient alors mis le feu à la maison Hallyday en menant de front plusieurs perquisitions. En banlieue parisienne, au domicile puis dans les bureaux de son fondé de pouvoir, Pierric Carbonneaux Le Perdriel. Et à Marseille, dans les locaux professionnels de son ancien avocat fiscaliste Renaud Belnet.

Certes, le chanteur, exilé dans le canton de Berne depuis 2006, n’est imposable qu’en Suisse sur ses revenus personnels. En revanche, ses activités commerciales et artistiques exercées en France restent soumises au lois françaises. Lois avec lesquelles l’administration l’accuse d’avoir pris quelques libertés.

Selon les conclusions de l’enquête, Johnny Hallyday a mené ses petites affaires grâce à un réseau complexe de sociétés au fonctionnement plutôt baroque.

Le fisc reproche surtout à Johnny Hallyday d’avoir transféré ses actifs au Luxembourg dans une société dénomée Nerthus Invest SA. Créée en 2007, cette boîte mérite le détour. Fondée par l’avocat Renaud Belnet, elle compte parmi ses actionnaires une exotique Gedar SA, domiciliée à Monrovia, au Liberia. Détail pittoresque: cette société libérienne est elle-même gérée par un certain Raphaël Docquier, expert-comptable luxembourgeois de son état et auteur d’un mémoire sur le « blanchiment d’argent » présenté, en 2007, à… l’ Université catholique de Louvain.

Depuis l’annonce du redressement fiscal de Johnny Hallyday, une ambiance de sauve-qui-peut semble régner dans le clan Johnny. Carbonneaux se refuse à tout commentaire, avant d’ajouter : » Je quitte toutes mes fonctions dans les sociétés de M. Hallyday dans un délai d’un mois« . Son avocate Virginie Lapp se contente d’un  » Je ne suis pas au courant de cette partie-là et ne veux pas l’être« …

source: le canard enchainé

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes :

Les commentaires sont fermés.