Résidence principale : la taxation des plus-values de nouveau à l’étude

L’ des plus-values sur les résidences principales ? Pas morte ! De bonne source, on apprend que le gouvernement réfléchit à une refonte globale des plus-values immobilières. Celles liées à la cession de la pourraient être taxées au-delà d’un certain niveau (300 à 500.000 euros). Le montant de l’ serait modulé selon le niveau des revenus du propriétaire, lissé sur 5 ans.

Partagez:

Voir aussi

Les commentaires sont fermés.