Toutes les hausses d’ impôts pour les ménages en 2013

François Hollande a annoncé 10 milliards d’euros de prélèvements supplémentaires pour les ménages en 2013. Voici toutes les hausses d’impôts pour les ménages en 2013.

Hausses d' impôts 2012 pour les ménagesLa nouvelle tranche d’impôt à 45 % concernera les revenus excédant 150 000 euros par part ( 320 millions d’euros de recettes supplémentaires pour l’ Etat).

Le gel du barème de l’ rapportera plus d’ 1 milliard d’euros à l’ Etat ( voir Combien rapporte le gel du barème de l’ impôt ?). Les 2 premières tranches (5,5 %, 14 %) devraient cependant y échapper grâce à une décote.

La taxe à 75% sur les revenus d’activité supérieurs à 1 million d’euros ne prendra pas en compte les revenus du capital (210 millions d’euros de recettes supplémentaires pour l’ Etat, voir Modalités de l’ impôt à 75%).

Abattement fiscal exceptionnel de 20 % sur les ventes de foncier bâti en 2013 ( 280 millions d’euros de recettes supplémentaires pour l’ Etat via une hausse des transactions et des ).

Les revenus du capital (intérêts, dividendes, plus-values mobilières) seront soumis au barème de l’ impôt sur le revenu et perdent ainsi le bénéfice des prélèvements forfaitaires (de 19 % à 24 %). Les ménages déclarant moins de 2 000 euros d’intérêts pourront choisir entre le prélèvement forfaitaire de 24 % et l ‘impôt sur le revenu ( 3 milliards d’euros de recettes supplémentaires pour l’ Etat).

Plafonnement des : le plafonnement global des niches fiscales est limité à 10 000 euros par an ( contre 18 000 euros + 4 % des revenus auparavant).

Le retour à l’ancien barème ISF rapportera 1,4 milliard d’euros de recettes supplémentaires à l’ Etat ( voir Plafonnement ISF à 80%).

Pour le quotient familial, la réduction d’impôt par enfant est plafonnée à 2000 euros, contre 2300 auparavant ( 500 millions de recettes supplémentaires pour l’ Etat).

Hausse de la taxe sur les logements vacants ( 150 millions d’euros pour l’ Etat).

Fin de la déclaration au forfait pour l’ emploi à domicile ( 200 à 300 millions d’euros de cotisations).

La hausse de 7 % du prix des cigarettes, et 10 % pour le tabac à rouler, au 1er octobre, rapportera 300 millions d’euros supplémentaires.

Doublement de la taxe sur les bières: 300 à 400 millions d’euros de recettes supplémentaires.

Les 130 000 frontaliers vivant en France et travaillant en Suisse devront cotiser à l’ assurance-maladie ( 400 millions d’euros de recettes supplémentaires pour l’ Etat).

Pas sûr que toutes ces hausses d’ impôt sur les ménages relancent la croissance en 2013…

source: les Echos

Partagez:

Voir aussi

Les commentaires sont fermés.