Un spécialiste des emprunts toxiques chez Dexia

C’est un spécialiste des emprunts toxiques ( prêts structurés) qui va désormais partager les commandes de la nouvelle banque chargée de financer les collectivités locales.

Un spécialiste des emprunts toxiques chez DexiaPhilippe Wahl, patron de La Banque postale, récupérera un tiers du capital de la future entité chargée de remplacer dans l’ activité traditionnelle de financement des collectivités locales.

Dexia est accusée d’avoir accordé aux villes, départements et Régions un peu trop de ces crédits toxiques, dont les taux d’intérêt, au fil de sans, atteignent des sommets ( voir Régions les plus endettées par Dexia ). Le capital de la banque remplaçante de Dexia, dont le nom n’est pas encore choisi, appartient pour 2/3 à la Caisse des dépôts et pour 1/3 à La Banque postale.

Or ce même Philippe Wahl, entre 2007 et janvier 2011, a été directeur général de la Royal Bank of Scotland pour la France, la Belgique et le Luxembourg. Un établissement qui, avant sa déconfiture en Angleterre, s’était fait une spécialité des « prêts structurés » et autres prêts toxiques. A ce titre, Wahl a accordé à tire-larigot aux maires, départements et Régions les prêts réputés pour être les plus toxiques., baptisés « snow balls ».

Ces prêts toxiques, lancés par plusieurs , ont vu leurs taux dépasser parfois les 30% par an. Au total, il y en a pour environ 12 milliards, selon la Cour des comptes.

Quand les collectivités locales discuteront avec Wahl de leurs emprunts toxiques, elles seront au moins assurées qu’il connaît la question.

source: le canard enchainé

 

Partagez:

Voir aussi

Étiquettes : ,

1 Commentaire sur “Un spécialiste des emprunts toxiques chez Dexia”

  1. C’est parce que nous sommes gouverné par les amis de ses amis , tous aussi nuls que pourris, que le monde va si mal…

    Les postes à responsabilités français, occupés par une bande de branleurs, mais qui se remplissent les poches au passage…